Bienvenue à Séoul, capitale de la Corée du Sud, où la vie des habitants est rythmée par le travail, les études mais surtout par la K-Pop. Si vous ne connaissez pas ces artistes qui chantent et dansent avec une synchronisation imparable, vous en avez forcément entendu parler et vous savez où se trouve l’établissement qui les crée. Impossible de rater la Kys Entertainment, l’agence artistique la plus importante d’Asie. more here
Rôliste du Mois
JUNG BAEK OH
Rôliste du Mois
SONG MIN HWAN

Votez pour le forum

20/07
ouverture du forum.
18/09
design 3 ; le forum revête sa troisième peau, des tons sombres et flashys pour faire briller vos petits yeux.
18/09
modifications ; les chances de devenir trainee augmentent !un délai plus long vous est accordé pour votre fiche et votre premier rp !
18/09
lancement des inscriptions pour l'event HIDDEN GEMS, ne ratez pas cette occasion d'être la star de demain ! ♥
LEE MIN JAE
profil / mp
BAEK CHAE MIN
profil / mp
HAN AH BYEOL
profil / mp
BAEK YU NA
profil / mp
Partenariats
© Kys Entertainment est administré par Linjae, Nitronium, Damane et Laady. L'intégralité du forum est la propriété des administrateurs. Toute copie totale ou partielle est interdite. Le css, le design et les codages ont entièrement été réalisés par Linjae et Nitronium. Le forum est optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome. Nous ne garantissons pas un résultat optimal sur les autres navigateurs. © 2015


Partagez|

N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité


MessageSujet: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 1:50

Aizawa Nao !
► feat Yuu Kikkawa  


La gentillesse est la noblesse de l'intelligence.

IDENTITY CARD
NOM: Aizawa PRÉNOM : Nao ÂGE : vingt-quatre ans DATE DE NAISSANCE : 5 mars 1991 NATIONALITÉ : Japonaise ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle SITUATION : Célibataire  EMPLOI : Maquilleuse AUTRES INFORMATIONS : Nao parle coréen avec un accent assez prononcé, elle a toujours un peu de mal à le lire (à cause du manque d'habitude) ce qui lui pose parfois des problèmes dans la vie de tous les jours. Nao parle couramment le japonais, le coréen, l'anglais et à des bases en chinois. Elle mesure un minuscule mètre cinquante-deux pour quarante kilos. Elle se teint souvent les cheveux, passant du brun au noir tout le temps (le noir est sa couleur naturelle). Elle supporte très mal l'alcool finit toujours par boire lorsqu'un garçon qui lui semble inaccessible lui plait. GROUPE: Staff
TROP BONNE, TROP CONNE
Nao, c'est un coeur d'or. La jeune femme possède une bienveillance et une bonté hors du commun. Les gens le lui rappellent d'ailleurs bien souvent en lui disant "qu'elle est trop gentille". Mais Nao n'est pas une sotte pour autant et cache bien son jeu. Loin d'être manipulatrice, elle n'est tout simplement pas naïve du tout et se rend bien vite compte lorsque quelqu'un profite de sa gentillesse malhonnêtement ou la prend pour une idiote (ce qui arrive souvent). La jeune femme, sachant garder un calme olympien dans n'importe quelle situation, essaye tout simplement de s'éloigner de ces personnes qui se servent d'elle.

Pour elle, pas besoin de combattre ! Nao est une pacifiste mais laisse son petit caractère pointer le bout de son nez en compagnie de ses amis les plus chers.  La japonaise a un grand sens de l'éducation et s'énerver est en quelque sorte une humiliation pour elle. Croquant la vie à pleine dent, Nao est une femme joyeuse qui ne se laisse pas facilement abattre. Travailleuse et persévérante, elle aime montrer de quoi elle est capable même si elle n'est pas du genre à demander un merci, son oeuvre finale étant, pour elle, une récompense suffisante.

Il y a tout de même toujours quelque chose qui noircit le plus beau des tableaux ! Nao a beaucoup de mal niveau vie sentimentale. L'amour ! un mystère pour elle qui n'a jamais vécu de passion enfiévrée. Pourtant elle est sûre que ça lui plairait bien mais n'y arrive tout simplement pas. Et puis, ce n'est pas la femme fatale dont rêve la plupart des hommes cette Nao ! Elle est discrète, la tête toujours dans son travail, dotée d'une perpétuelle bonne humeur mais retirée et légèrement enfantine, et puis cette gentillesse trop poussée qui lui donne presque l'air d'une idiote n'arrange rien. La nippone n'essaye jamais vraiment de tisser des liens avec les hommes non plus, ils l'intimident la plupart du temps et lui font tout simplement perdre ses mots.

Mais Nao est, de toutes façons, une bien trop bonne vivante pour passer son temps à penser au prince charmant qui n'arrive pas. Elle adore la lecture et peut rester plongée la tête dans les bouquins jusqu'au petit matin. Elle cuisine et prend beaucoup de plaisir à apprendre des recettes coréennes, passe énormément de temps avec sa mère malade et puis, elle a toujours quelqu'un qui a besoin d'aide pour un déménagement ou un truc du genre.

La jeune femme adore les jolies choses, les beaux vêtements et dépenser des fortunes pour son stock de maquillage personnel. Elle aime sortir le week-end, faire les boutiques, l'air frais et les sacs en papier dans ses petites mains, ça lui réchauffe le coeur. Nao aime la solitude, les moments qu'elle passe seule sont ses petits délices quotidiens.

Nao, c'est une fille bien, un peu maladroite, un peu seule, mais qui est toujours là pour réconforter ceux qui en ont besoin. C'est une timide, mais qui possède assez de bonne humeur pour plusieurs. Elle s'intéresse à tout, fait de tout, ne juge rien ni personne. Nao, c'est cette jeune femme qu'on croise tous les jours et qui n'attire pas notre attention mais qui, souvent, est la personne qui manque dans notre vie.  


Et toi alors, qui se cache derrière l'écran ?
PSEUDO/PRÉNOM: Célestine ! ÂGE: 17 ans !   FILLE OU GARÇON ? Fifille FRÉQUENCE DE CONNEXION: Tous les jouuuurs OÙ AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? PAR QUI ? Sur Bazzart, je trainais sur le forum là comme çaa ET, TU EN PENSES QUOI ? DES SUGGESTIONS ? Le contexte et tous les petits détails des missions, etc. sont tops ! UN MOT À AJOUTER ? J'espère que mon avatar ne dérange pas ! Surtout que pour les forums réels les gens aiment faire des RPs avec les célébrités qu'ils aiment bien et que moi je connais aucun coréen et que vous ne connaissez peut-être pas mon avatar 8D Moi ça ne me pose aucun problème, j'aime les découvertes mais j'espère que vous apprécierez mon perso autant que moi !  






Dernière édition par Aizawa Nao le Mar 21 Juil - 17:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 1:52

Le monde existe pour que j'existe


“Il faut apprendre à marcher seul dans l'existence.”
Je suis née au début du mois de mars à Kyoto, au Japon. Ma mère m'a raconté des années plus tard qu'il faisait très chaud ce jour-là. Les cigales étaient tellement bruyantes qu'elle pouvait les entendre depuis la petite chambre de la clinique. Je suis née dans l'après-midi, après cinq heures de travail éprouvantes. Apparemment j'étais tellement petite que ma mère avait peur de me prendre dans ses bras. "J'avais l'impression que j'allais te briser en deux si j'osais le faire !" elle m'a dit.

Ma mère avait dix-neuf ans, mon père vingt-et-un. Ils étaient jeunes, fous amoureux, avaient leur famille à dos, des petits boulots et un appart minuscule. Je me demande parfois si ils étaient heureux, je crois encore aujourd'hui que cette période de la vie de mes parents a été très difficile pour eux. Ma mère me dit que j'étais un cadeau du ciel, mais je sais bien qu'ils croulaient sous les problèmes d'argent. J'étais tout de même gâtée par ce jeune couple inexpérimenté qui avait fait un bébé sans vraiment savoir pourquoi. Ma mère était très belle, elle avait essayé de percer en tant que mannequin mais aucune agence ne l'avait acceptée à l'époque. Mon père, lui, était petit et musclé, avec un visage brulé par le soleil. Son rêve, c'était d'ouvrir son propre garage. Fan de mécanique, il faisait une collection de pièces de voitures détachées et avait pour plus grande fierté une belle moto scintillante.

J'avais deux ans et quelques mois lorsque mon père est mort dans un accident de moto. Ce jour-là, ma mère faisait le tour des magasins afin de déposer son C.V. un peu partout. Moi dans ses bras, elle m'a dit avoir faillit me laisser tomber lorsqu'elle reçut l'appel annonçant la mort de son mari. Ma mère était effondrée mais, au moins, le décès de mon père eut pour effet de réconcilier les familles de mes parents et elle put recevoir pas mal de soutien financier de leur part.

Grâce à cela, j'ai pu connaitre mes grands-parents. Ils m'adoraient tous, disaient que j'étais mignonne et bien élevée. Selon la famille paternelle, je ressemblais à mon père, mais je sais que c'est faux grâce aux photos. Je suis le portrait craché de ma mère et d'une certaine manière, j'ai toujours senti que ça leur faisait mal.

Ma grand-mère maternelle m'a apprit à cuisiner, mon grand-père maternelle m'a enseigné la calligraphie traditionnelle. Du côté de mon père, on m'a fait parler le chinois. Apparemment, leurs ancêtres étaient de Chine. Ils en sont très fiers. Moi je faisais tout ce qu'on me demandait et puis, étant l'unique petite fille de ces deux familles, j'étais le centre d'attention et ça me plaisait bien.

A mes neuf ans, ma mère m'a offert mon premier roman. Mon goût pour la lecture vient de là, ce livre m'a tellement bouleversée que j'ai cherché durant toute ma vie un sentiment similaire dans un autre bouquin. Mais je n'avais que neuf ans, c'était quelque chose de nouveau, et je doute pouvoir ressentir la même chose aujourd'hui en lisant un simple livre.

A douze ans j'étais populaire. J'étais la présidente du club de natation, ça me plaisait énormément. Je n'ai jamais été très autoritaire mais l'amitié qui nous soudait au club me donnait une autorité naturelle. Les filles m'écoutaient, on participait à des concours régionaux. On gagnait rarement mais ma mère était très fière de moi. Mes bonnes notes la faisaient rosir de plaisir et je l'entendais souvent se vanter de mes prouesses scolaires auprès des voisines. J'étais une enfant modèle, j'essayais de rendre la vie de ma mère plus facile. Je voulais qu'elle soit fière et qu'elle sente qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour moi.

A quinze ans, j'entrais au lycée. Cette année-là, ma mère avait rencontré un homme. C'était un riche homme d'affaire coréen qui était au Japon temporairement pour son travail. La beauté traditionnelle japonaise de ma mère l'avait charmée.
Elle travaillait comme réceptionniste pour l'agence qu'elle avait voulu intégrer plus de dix plus tôt. Placée à l'accueil, avec vue sur l'énorme hall grouillant de gens toute la journée, elle répondait au téléphone et aux questions des perdus. L'homme lui avait dit qu'il avait rendez-vous avec quelqu'un d'haut placé dans la société. Ma mère avait levé la tête pour lui indiquer la salle de conférence où il devait se rendre et leur regard s'étaient croisés.

C'est comme ça qu'on me l'a raconté. Le jour même, ils avaient passé la nuit ensemble à la maison. Moi, je n'avais rien dit, ça ne me regardait pas. Kim Jee-woon, c'était son nom. Il s'était présenté "officiellement" à moi un mois plus tard. Ma mère avait été une vraie petite boule de bonheur pendant ces quelques semaines et n'arrêtait pas de me dire "qu'il était très bien". Je n'avais pas grand chose à dire, mais j'étais contente qu'il ait de l'argent pour aider ma mère, c'était déjà quelque chose. Et puis, à sa manière de la regarder j'avais vraiment l'impression qu'il était amoureux ce qui avait été un soulagement. Il avait presque dix de plus qu'elle mais ma mère était folle de lui. Pas spécialement beau, il était toujours sur son trente-et-un, ce qui me fascinait à l'époque. Je trouvais que ça faisait un énorme contraste avec l'appartement minable dans lequel on vivait. Moi j'avais un peu honte de ça d'ailleurs, mais il avait l'air de ne pas y porter beaucoup d'importance.

Quelques semaines plus tard il était reparti pour la Corée. C'était la déprime pour ma mère. Il avait promit de revenir mais n'avait laissé aucune garantie. Ma mère avait commencé à imaginer le pire et parlait sans cesse du fait qu'un homme aussi riche devait bien avoir une femme et ne pouvait pas sérieusement s'intéresser à quelqu'un comme elle.

Un mois plus tard, j'assistais à des retrouvailles émouvantes à l'aéroport. Il était revenu comme promit. Ma mère était aux anges bien que cette relation s'annonçait compliquée. Pour moi rien n'avait changé, je travaillais dur au lycée, je faisais partie des meilleurs de la classe. J'avais rejoint le club de littérature, je m'étais esseulée naturellement durant la transition collège/lycée. Je n'avais pas vraiment d'amies exceptées celles d'enfance qui me disaient sans cesse que je m'étais un peu effacée avec le temps. Ma mère, elle, n'avait rien remarqué, elle était dans son monde et j'étais contente pour elle à vrai dire.

Kim Jee-woon était gentil, il me trouvait intelligente et très polie pour mon âge. Lorsqu'il était au Japon (Il venait quelques une dizaine de jours par mois environ), il passait pas mal de temps en famille, avec ma mère et moi. On allait dans des petits restaurants pas chers car ma mère insistait pour payer afin de montrer qu'elle avait une situation stable. On papotait devant des plats traditionnels copieux, il me demandait ce que j'avais fait à l'école, ce que j'aimais, ce que j'aimerais faire plus tard. Il jouait bien le rôle du père, même si il n'était presque jamais là il faisait l'effort de faire la navette Corée/Japon au moins tous les mois. C'était quelqu'un de pas si mal pour ma mère.

Il m'avait fait prendre des cours de coréen. Ça m'avait fait peur à l'époque, je croyais qu'il allait nous demander de déménager. Il n'en fit rien. J'ai appris à parler couramment cette langue qui m'était étrangère avec ma mère qui s'était éprise de ce pays qui était celui de l'homme qu'elle aimait. Lui nous demandait de parler avec lui dans sa langue maternelle de temps en temps, il nous corrigeait en rigolant à l'écoute de notre accent.

J'avais dix-huit ans, mon diplôme du lycée en poche. J'avais décidé de commencer des études de maquillage de cinéma. C'était très cher et ma mère ne pouvait pas mes les payer. Jee-woon avait dit qu'il n'y avait pas le moindre problèmes, il payerait l'intégralité des frais de scolarité. C'était la moindre des choses selon lui. Il lui demanda tout de même un engagement en échange. Il voulait que ma mère s'installe avec lui à Séoul, sa ville à lui.

Attristée, j'ai laissé partir ma mère avec cet homme qui l'avait embellie ces dernières années. Elle méritait que je sois heureuse pour elle. Ils s'étaient mariés quelques mois plus tard, j'ai reçu leur faire-part de mariage un matin. J'étais contente, il ne s'était pas moqué d'elle une seule seconde. Mon nouveau beau-père, me payait un appartement à Tokyo, j'étudiais là-bas. Je me la coulais douce, je me passionnais pour mes études. Le milieu n'était pas toujours rose mais j'étais extrêmement motivée. Je voulais me faire une place dans ce monde de strass. J'avais fait beaucoup d'effort à l'époque afin de tisser des liens avec les étudiants, j'avais pas mal d'amis.

J'ai commencé à sortir avec un garçon rencontré dans un bar lors d'une soirée entre copines. Il me disait que j'étais belle et que ma gentillesse sincère me rendait rare et précieuse. Ce premier amour était bouleversant pour moi, il était gentil et romantique. Il me donnait l'impression que j'étais spéciale. Daisuke, c'était son nom. Il s'est installé avec moi lors de ma deuxième année d'étude. J'étais bien avec lui, je n'avais pas à faire grand chose, notre relation était très stable et lui ne se lassait pas de moi.

J'ai eu mon diplôme et j'ai tout de suite trouvé un job dans une agence de mannequin. Mes talents étaient très appréciés, une mannequin connue se prit même d'affection pour moi. Etant de celles qui avaient le droit de faire de caprices, elle demanda à ce que je la suive lors de ses défilés. J'ai beaucoup voyagé durant un an à ses côtés, je découvrais la Fashion Week, Milan, Paris, New York, je voyais Daisuke rarement, je rentrais tard le soir mais j'étais heureuse et il semblait l'être pour moi. Je ne ressentais pas le besoin de passer plus de temps avec lui.

En hiver, j'avais travaillé pour un grand évènement organisé par la boite. Ça avait duré trois jours. Je dormais au bureau au petit matin, était active dans les loges jusque très tard le soir. J'étais rentré à la maison épuisée après avoir découché, le manteau mal ajusté sur mes épaules, il devait être deux heures du matin. J'avais claqué la porte avec mon pied, laissé tomber mes escarpins et massé mes talons durant une demie seconde avant d'allumer la lumière du séjour en soupirant. Les affaires de Daisuke avaient disparues.

Je m'étais laissée tomber au sol. Tétanisée, je regardais le salon sans savoir comment réagir. Je l'avais négligé. Pire, je l'avais oublié. Plongée dans mon travail depuis un an j'avais laissé notre relation en second plan et l'avais traité comme un pote, un colocataire. J'étais moi-même choquée de mon comportement.

Je suis vite passé à autre chose, je savais que mon manque de réaction démontrait que je ne l'aimais pas autant que je le pensais. Je travaillais toujours comme une forcenée. Je n'avais pas le temps de penser à des choses comme l'amour même si je pense que si je travaillais si dur c'était pour ne pas me retrouver seule dans un appartement vide.

La mannequin qui m'avait prise sous son aile avait été virée à cause d'un énième mauvais comportement sur un plateau télé. Elle m'avait souhaité bon courage en me faisant un câlin d'adieu, affection qu'elle n'avait jamais vraiment montrée avant. J'avais toujours les collègues au boulot mais beaucoup étaient des rapaces qui cherchaient à atteindre un certain succès à n'importe quel prix. La plupart des mannequins étaient des garces finies. Et moi je travaillais sans penser à rien, je transformais ces filles banales en femmes époustouflantes, je dormais, mangeais à peine, retournais au travail, trainais dans des bars avec des collègues et recommençais.

Je ne sais même pas quel jour il était lorsque j'ai reçu l'appel de Jee-woon.  Son ton bouleversé m'avait tout de suite alarmée, je pouvais l'entendre pleurer au combiné. Ma mère avait un cancer du sein.

Le soir-même j'avais annoncé ma démission à l'agence, fait une valise à la va-vite et m'étais envolée pour Séoul. Je retrouvais mon beau-père visiblement vieilli à l'aéroport, il m'avait serrée dans ses bras en soupirant. Il avait l'air au bord du gouffre. J'avais alors vingt-trois ans.

Apparemment il y avait de bonnes chances de guérison, les médecins étaient optimistes et ma mère affirmait que ce n'était pas si grave. L'inquiétude de Jee-woon avait probablement marqué son visage pour toujours. Je lui avais confié mon envie de rester, au moins jusqu'à ce que ma mère se remette totalement. Il m'avait promit de s'occuper des formalités pour moi et qu'il m'obtiendrait mon permis de travail et ma résidence permanente très vite.

En quelques mois, il m'avait trouvé un studio dans un quartier tranquille et avait obtenu les papiers dont j'avais besoin. Son mariage avec ma mère avait grandement facilité le processus. J'allais voir ma mère tous les jours, passais du temps avec le couple plus amoureux que jamais. Séoul me plaisait bien, grâce à ma connaissance de la langue je pouvais vivre sans aide et arrivait à me reconstruire une vie petit à petit. Il me manquait juste un job, me noyer dans le travail était quelque chose que j'avais fait durant toute mon existence. Ce n'était pas très sain mais je ressentais un vide. Mon beau-père qui était décidément mon bienfaiteur m'avait dit qu'il me trouverait bien quelque chose. Très vite, il me proposa un entretien d'embauche comme maquilleuse pour une société mondialement connue. J'acceptais alors sans hésitation.

Ma mère allait mieux, Jee-woon recommençait tout doucement à voir la vie du bon côté. Moi j'avais commencé à travailler dans cette boite extraordinaire, j'avais été prise grâce à mon C.V. court mais convaincant. Et puis, le piston de mon beau-père avait aidé.

Les choses commençaient à se tranquilliser, ma vie avait prit un tournant inattendu. C'était le début du mois de mars, il faisait très chaud alors que je fêtais mon vingt-quatrième anniversaire.

Revenir en haut Aller en bas

SHINEE'S MEMBER
avatar
ID PICTURE :
AVATAR : jonghyun le magnifique
CRÉDITS : ohmysaku
MESSAGES : 162
WONS : 531
EMPLOI : idole à la kys entertainment, mais les gens me soupçonnent d'être une tortue ninja la nuit. 1/5 de shinee, uiui
RÔLE : chanteur principal, et aussi celui qui fait les sandwichs quand les autres ont faim. (non je déconne) (je sais pas faire à manger)
CÔTÉ ♥ : mes fesses (d'enfer) n'appartiennent qu'à moi.
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel en semaine, minjaesexuel le week-end (pardon).


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 11:09

oh, une japonaise et en plus t'as déjà fini ta fiche, congrats
bienvenue

_________________
fall in love with yourself
i realized these were all the snapshots which our children would look at someday with wonder, thinking their parents had lived smooth, well-ordered lives and got up in the morning to walk proudly on the sidewalks of life, never dreaming the raggedy madness and riot of our actual lives, our actual night, the hell of it, the senseless emptiness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 11:26

Moi en tout cas, j'la trouve juste toute choute ta petite japonaise
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

I'M A TRAINEE ADMIN
avatar
ID PICTURE :
AVATAR : lovely tiffany ♥
CRÉDITS : avatar: linjae / gif: tumblr
MESSAGES : 399
ÂGE : 23
WONS : 1159
EMPLOI : trainee à kys entertainment.
LOGEMENT : seocho-gu
CÔTÉ ♥ : c'est tellement pitoyable que ça ne vaut pas vraiment la peine d'en parler.
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle.


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 13:01

oh une petite nippone

bienvenue à toi ici si tu as la moindre question n'hésites surtout pas
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 13:53

trop chou **
bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 17:24

Merci beaucoup pour l'accueil ! hello
Revenir en haut Aller en bas

THE BIG BOSS BBY
avatar
ID PICTURE :
AVATAR : bae yong jun.
CRÉDITS : kys.
MESSAGES : 323
ÂGE : 49
WONS : 2185
EMPLOI : directeur de l'agence kys entertainment.


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mar 21 Juil - 18:12

YOU'RE VALIDATED

BIENVENUE DANS NOTRE PETITE FAMILLE !
Toutes mes félicitations, ta fiche est validée et tu viens d'être ajouté au groupe DU STAFF ! Tu es désormais prêt(e) à démarrer l'aventure extraordinaire qui t'attend parmi nous.
Mais avant toutes choses, voici de quoi te guider dans tes premiers pas :

→ Il te faudra tout d'abord recenser ton avatar ici !. L'équipe administrative risque d'être très occupée et, un peu d'aide afin qu'elle n'oublie rien n'est pas de refus !
NB : Un avatar réservé n'est pas un avatar recensé.
→ Nous avons tous besoin d'amis et, même si certains liens se feront en cours de route, commencer avec quelques relations est toujours mieux. C'est ici que ça se passe.
→ N'oublie pas non plus de tenir ton répertoire de rp à jour, histoire que nous puissions tous nous y retrouver !
→ C'est dans cette partie que tu pourras recenser ton métier, tes études et demander un logement.
→ N'hésite pas à te rendre dans les annexes, tu y trouveras tout un tas d'informations et de guides qui répondront très certainement à tes questions.

Nous restons évidemment à ton entière disposition si tu as besoin. N'hésite surtout pas à envoyer un mp à un membre de l'équipe, nous nous ferons toujours un plaisir de répondre.
Et surtout : AMUSE TOI !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kys-ent.forumactif.org

DREAM HIGH'S MEMBER ADMIN
avatar
ID PICTURE :
AVATAR : jang wooyoung.
CRÉDITS : mystique (avatar) & google (gifs).
MESSAGES : 89
WONS : 138
EMPLOI : idole à la kys entertainment, en tant que membre des dream high.
RÔLE : mon rôle principal est danseur, mais je pousse un peu la chansonnette.
CÔTÉ ♥ : célibataire, mais c'est un peu bagdad dans ma tête.
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel jusqu'au bout de ma... des ongles.


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée| Mer 22 Juil - 21:21

BIENVENUE. ilvautmieuxtardquejamais. -out-
merci de ton inscription, amuse toi bien parmi nous.

_________________


'cause in a sky full of stars
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup... (grey's anatomy) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée|

Revenir en haut Aller en bas

N A O ı L'étrangère |Fiche Terminée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» &&. Sophia Luz Serrano ; Fiche terminée
» SIGNALER UNE FICHE TERMINÉE
» Sidney Happy Thomson | Fiche Terminée ♥ [jour 3.]
» ϟ Signaler sa fiche terminée
» ▸ Fiche terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Welcome to Seoul
 :: welcome to seoul :: try again
-